Logo site entreprendre
French English

Actualités

Isatech : la digitalisation est incontournable. La crise sanitaire que nous vivons le démontre encore plus

Ils font le territoire
27/04/2020
ImgNull
Isatech compte 250 salariés répartis sur 7 sites dont le principal et historique se situe à Vannes.

Ce groupe, spécialisé dans la digitalisation des process des entreprises, affirme à la fois son ancrage local et son développement international ; tout en cultivant une culture du travail collaboratif et à distance. Un choix pertinent en ces temps de crise sanitaire, comme le confirme Caroline Martin, directrice administrative et financière.

Quelles sont les activités et les marchés d’Isatech ?

Nous travaillons à développer la performance des entreprises par la digitalisation des process : nous accompagnons nos clients dans le choix et la mise en place d’applications de gestion (progiciels ERP, CRM*), dans l’installation de solutions collaboratives (pour le travail en mode projet à distance, le partage de documents, le télétravail), et le montage d’infrastructures système (cloud ou serveur) pour organiser et gérer leurs données. Nous compilons ces trois métiers afin de proposer les meilleurs outils et un accompagnement sur mesure à nos clients.
La digitalisation, devenue aujourd’hui incontournable, concerne tous les secteurs d’activité : nous travaillons historiquement avec les entreprises agroalimentaires, mais aussi avec des sociétés de service ou l’industrie. Nous avons même développé un service spécifique pour les commissaires-priseurs.
Depuis le début de la crise du Coronavirus, nos grands projets sont légèrement ralentis, mais nous accompagnons beaucoup de nos clients sur de plus petits projets tels que la mise en place et la sécurisation du travail à distance.

Isatech est née à Vannes en 1983. Aujourd’hui, c’est devenu un groupe multisite avec une implantation en Tunisie et une autre au Portugal. Comment vous êtes-vous développés depuis Vannes ?

Le créateur de informatique 56 (premier nom d’Isatech), était vannetais : il a monté sa SSII et a travaillé essentiellement à l’informatisation des industries agroalimentaires locales. Isatech, a ensuite progressé avec l’édition d’un logiciel de gestion, puis l’intégration d’ERP.
En 2007, Jérôme Bazin a racheté Isatech et poursuivi le développement : création d’une filiale en Tunisie en 2013, rachat de notre homologue portugais myPartner en 2016, reprise de la société nantaise Tryade en novembre 2019… Nous avons également un site à Rennes, à Nantes et un autre à Paris.
Aujourd’hui, nos clients sont beaucoup implantés dans le Grand Ouest, mais avec un rayonnement international. Nous les accompagnons dans leur croissance en Europe et ailleurs, avec des missions récemment au Pérou, en Chine, en Russie…

Isatech se répartit sur 7 sites, pourtant votre implication locale est très forte à Vannes…

C’est très important pour nous d’avoir ce lien local : l’entreprise se doit d’avoir une action sociale et économique sur son territoire.
Nous participons aux réseaux professionnels, Jérôme Bazin est par ailleurs président de Vénétis (partage salarial), nous collaborons avec l’UBS, l’ENSIBS, les universités de Rennes et de Brest où nous intervenons, nous participons au Village by CA et au Printemps de l’Entreprise, nous sommes impliqués dans le projet Territoire apprenant de Golfe du Morbihan- Vannes agglomération… Nous sommes hyper présents et nous cherchons à nous inscrire dans la durée dans l’écosystème local. Cela veut dire que nous avons aussi des liens avec les autres entreprises du secteur : nous échangeons sur des problématiques communes.
Enfin, depuis un an, nous avons investi dans un grand bâtiment au PIBS : nous y avons regroupé notre équipe vannetaise de 90 personnes, précédemment dispersée dans 3 bâtiments différents. Nous l’avons organisé dans un mode collaboratif avec des espaces de travail de toutes tailles, immédiatement mobilisables pour être efficace tout de suite.

Dès le début du confinement en France (le 16 mars), vous avez installé vos collaborateurs en télétravail. Comment avez-vous réussi à être aussi réactif ?

Nous avons placé tous nos salariés en travail à distance en une heure ! Déjà parce que nous connaissons et maîtrisons les outils et les solutions de télétravail, ensuite parce que nous avons une politique de gestion des ressources humaines assez poussée : nous avions mis en place une charte de télétravail depuis 9 mois, avec des règles, des usages, des solutions pour une adaptation optimale du télétravail à nos activités. Ce choix vient de notre politique : nous adapter à la vie de nos salariés.
Nos 4 sites français ne se définissent pas par leur spécificité mais ils disposent des mêmes compétences transversales : ils existent pour se rapprocher de la vie personnelle de nos collaborateurs et non de nos activités business !
Dans ce contexte, la possibilité du télétravail, après un déplacement de plusieurs jours par exemple, nous paraissait un outil de plus au service du confort de nos salariés.

*ERP : Enterprise Ressource Planning (progiciel de gestion intégré)

CRM : Customer Relationship Management (gestion de la relation client)

www.isatech.fr