Logo site entreprendre
French English

Actualités

Réseaux d'entreprises : « Apprendre à se connaître »

Ils font le territoire
07/01/2020
Réseaux d'entreprises : « Apprendre à se connaître »
Tout juste créés ou déjà bien implantés, les réseaux territoriaux permettent aux entrepreneurs locaux de se rencontrer et d’échanger sur des problématiques communes. Témoignages de deux présidentes: Isabelle Chanal pour Rhuys Réseau d’entreprises et Émilie Simon pour Entreprendre ensemble au Pays de l’Argoët.

Quand et comment votre réseau a-t-il été créé?

Isabelle Chanal : Rhuys Réseau d’entreprises a été créé en 2014 par 17 entrepreneurs, à l’initiative de l’ancienne communauté de communes de la presqu’île de Rhuys.
Nous sommes une association de plus de 80 membres aujourd’hui, dont un noyau très fidèle.

 

Émilie Simon : Entreprendre ensemble au Pays de l’Argoët a été pensé en mai 2019.
L’idée est venue d’un constat d’isolement depuis ma création d’entreprise.
Or, il existe plus de 180 entreprises sur Elven !
En parlant avec d’autres, j’ai ressenti ce besoin de se retrouver pour partager, échanger, sortir la tête de l’eau...

 

Quels sont ses objectifs?

I. C. : L’idée était de créer un club pour permettre aux chefs d’entreprise de se connaître : c’est un petit territoire, on se croise tous sur la route de la presqu’île, mais sans se parler. La priorité est vraiment la convivialité. Grâce au club, on découvre des métiers, des process... C’est très varié et enrichissant, cela ouvre l’esprit.

É. S. : L’objectif principal est de mieux nous connaître entre nous, c’est aussi de s’apporter mutuellement par le partage d’expérience, la discussion sur des problématiques communes, se sentir moins seul. Il y a une grande liberté : le public est large (PME, auto-entrepreneur, professions libérales, commerçants...), et c’est sans contrainte.

Que proposez-vous ?

I. C. : On organise des dîners, des apéritifs, des ateliers à thème (cybercriminalité, transmission d’entreprise...) des visites d’entreprises locales ou extérieures. On a pu visiter Multiplast ou Diana Pet Food par exemple. De cette convivialité naissent des synergies, des affinités, des projets. Il existe un lien fort entre les membres.

É. S. : Nous définissons une thématique mensuelle, avec un atelier (création d’entreprise, innovation...), on organise des rencontres entre dirigeants, nous allons bientôt créer un site web avec un trombinoscope de nos membres, avec reprise sur les réseaux sociaux. Les adhérents sont contents de se retrouver, d’apprendre, de découvrir.

Quels liens entretenez-vous avec l’agglomération ?

I. C. : Nous avons tout de suite été accompagnés par l’agglomération pour créer le club : monter un dossier, réunir des représentants des cinq communes de la presqu’île de Rhuys... Aujourd’hui, l’agglomération nous accompagne toujours dans notre gestion administrative: inscriptions aux évènements, site web, aide logistique ou financière...

É. S. : Après un premier contact avec la mairie d’Elven, c’est le service économie de l’agglo qui m’a aidée à créer le réseau : ils sont d’un très grand soutien. Il aura fallu moins de six mois pour monter l’association, avec près de 40 adhérents et une quinzaine de membres actifs.