Logo site entreprendre
French English

Actualités

Jean-François Ronco : « On cherche à éviter le gaspillage »

Ils font le territoire
01/02/2021
in
Spécialiste de la rénovation de bâtiments anciens depuis plus de quarante ans, l’entreprise SCT Ronco se soucie aussi de l’impact de ses chantiers, comme l’explique Jean-François Ronco, son dirigeant.

Pourquoi voulez-vous appliquer les principes de l’économie circulaire ?

Jean-François Ronco : C’est une conviction personnelle, une orientation de notre entreprise qui est d’éviter le gaspillage, comme on peut le faire à la maison. Le raisonnement est simple : moins de gaspillage c’est d’abord moins de déchets. Et selon moi, les entreprises sont le deuxième maillon de la chaîne, après l’État et avant les particuliers, pour faire bouger les choses. Depuis une quinzaine d’années, nous sommes obligés d’évacuer les déchets d’un chantier. Le tri s’impose seulement pour les produits dangereux, mais il est aussi indispensable pour les autres déchets. Or, le tri et le recours aux entreprises spécialisées dans le recyclage sont de plus en plus chers !

Comment avez-vous connu les services de l’agglomération dans le domaine ?

C’est la CAPEB* qui nous a orientés, alors que nous l’avions sollicitée dans l’idée d’aller plus loin dans la valorisation des déchets. Grâce à l’accompagnement de l’agglo, nous avons bénéficié d’un diagnostic de nos déchets et de propositions pour les recycler ou les valoriser. Par exemple, si les filières sont développées pour les métaux, le bois ou le papier, il est beaucoup plus difficile de trouver des débouchés pour le verre, le PVC, le plâtre... Quant à la revalorisation des pièces, comme des radiateurs, des lavabos, des portes, des poutres, c’est encore plus rare. Pourtant, c’est possible. Et l’agglo dispose des personnes et relations compétentes pour proposer des solutions.

Quels sont vos projets et vos objectifs ?

Avec le contexte actuel et l’augmentation de notre activité, nous avons fixé un délai de 4à 5ans pour atteindre nos objectifs. Nous explorons les filières de recyclage proposées, nous réutilisons autant que possible les produits de dépose comme la pierre, les poutres ou la terre. Nous étudions aussi la possibilité de transformer nos anciens locaux pour y trier et stocker nos pièces recyclables. Sur les recommandations de l’agglo, nous avons eu la visite d’un conseiller énergie afin d’étudier les possibilités de production. L’objectif est de trouver un équilibre économique : en stockant proprement, on peut s’y retrouver facilement et valoriser un évier, un radiateur en fonte, une menuiserie. On minimise nos frais de décharge, et si en plus on peut revendre nos déposes, on peut financer des postes. Si je devais louer pour stocker, je ne le ferais pas. Mais je dispose de locaux vacants : je dois en faire quelque chose qui soit en accord avec nos convictions, trouver d’autres ressources

* Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment

http://www.sctronco.com