Logo site entreprendre
French English

Actualités

Dawizz | La gouvernance des données va entrer dans la culture d’entreprise

Ils font le territoire
19/05/2020
dawizz
Spécialiste de l’analyse et de la cartographie des données, Dawizz innove sur un marché naissant mais destiné à une forte croissance. La jeune start-up est accompagnée par Vipe Technopole et a choisi Vannes pour se développer, comme l’explique Pauline Le Dreff, co-fondatrice de Dawizz.

Quelles sont les activités de Dawizz ?

Nous intervenons sur la gouvernance de données, c’est un secteur assez nouveau et nous travaillons avec des entreprises et des collectivités. Nous aidons nos clients à identifier les données de leur système d’information (SI) : structurer, classer et organiser ces données comme dans une bibliothèque, des données qui existent parfois depuis plusieurs décennies ! Par ailleurs, les SI utilisent de plus en plus de logiciels différents amenés à communiquer entre eux. Par exemple, une entreprise de production va utiliser un logiciel d’édition de numéro d’identification de lots, un autre pour ses clients, pour ses factures, ses fournisseurs… Autant de données que l’entreprise va avoir besoin de mettre en conformité, de sécuriser mais aussi de partager en interne.

En parlant de conformité, la gestion des données a été mise en lumière récemment avec le nouveau RGPD européen : le règlement général sur la protection des données.

Oui, la mise en place de ce principe a permis de prendre conscience de l’enjeu de ces données que les entreprises et les institutions publiques possèdent, et même les citoyens ! Ceux-ci comprennent maintenant qu’ils donnent involontairement des informations à certains organismes ou sites web. D’ici 5 à 10 ans, la gestion des données sera entrée dans une culture commune informatique et stratégique. En attendant, la réglementation a permis de débloquer certains budgets et de mesurer la menace du risque cyber.

Justement, quel est l’enjeu de la gouvernance des données pour une organisation ? Quel intérêt à classer et gérer la data ?

On peut classer quatre grandes utilisations ou enjeux des données. Il y a d’abord la conformité, comme on l’a vu avec le RGPD en Europe mais aussi en Californie ou en Asie. Il s’agit d’identifier les données personnelles dans le SI : les logiciels et même la bureautique sont concernés, et passent souvent sous les radars… Par exemple, une liste de clients téléchargée sur un poste qu’on ne supprime pas et qui met l’entreprise en risque en cas de vol du PC par exemple. Ensuite, il y a un enjeu de sécurité qui est renforcé quand on connait bien ses données : il faut pouvoir identifier les données sensibles. On trouve souvent des données sur le réseau qui ne devraient pas y être et qui prennent du volume tout en s’exposant à un risque de violation. Le troisième enjeu est celui de la qualité : s’assurer que les données sont fiables, non périmées, etc. Enfin, il faut aussi envisager le partage en facilitant l’accès aux données en interne.

Quelle solution avez-vous développé pour aider à la gouvernance des données ?

Nous avons développé un produit innovant : MyDataCatalogue pour sonder, analyser et répertorier les données. Il est composé de sondes paramétrées par nos clients et déployés par eux dans leur SI : ces sondes remontent les métadonnées, ces informations comme celles associées aux photos numériques par exemple, auteur, date, coordonnées GPS… Ce qui nous sert ensuite à orienter le classement selon des thématiques appelées thésaurus. C’est une classification par algorithmes à partir des éléments différenciants dans les métadonnées, une cartographie qui permet de naviguer dans l’écran comme dans un catalogue. Par exemple, nous travaillons avec un groupe agroalimentaire à la création d’un dictionnaire métiers pour partager des données avec les clients et les utilisateurs. Aujourd’hui, nous avons fait traduire MyDataCatalogue en 4 langues, et nous avons des clients en France mais aussi en Suisse et en Belgique.

Pourquoi avoir choisi Vannes pour vous implanter ?

Nous sommes 3 co-fondateurs et nous venons de trois secteurs différents : Brest, Etel et Sarzeau. Vannes est un emplacement central pour nous, pratique pour nos déplacements professionnels puisque Paris n’est qu’à 2h30 en train, et à proximité de la mer ce qui convient bien à nos habitudes de sports nautiques… Par ailleurs, Vannes dispose d’infrastructures d’aide à la création qui nous accompagnent, notamment VIPE qui nous a aidés sur les étapes entre l’idée et la réalisation, et notamment sur la recherche de financements. Vipe assure un suivi régulier, une vigilance sur nos dépenses et investissements, avec un regard bienveillant et objectif. Et puis nous avons la chance d’être dans la pépinière de la CCI au PIBS, près de l’UBS et de l’ENSIBS*, avec lesquelles on échange lors des Petits déjeuners cyber au Village by CA… On évoque des sujets techniques, sur l’évolution du secteur, la formation : c’est l’avantage d’une ville moyenne où on se croise souvent !

En savoir + : www.dawizz.fr

*UBS : Université Bretagne Sud / ENSIBS : école nationale supérieure d’ingénieurs de Bretagne Sud