Logo site entreprendre
French English

Actualités

Quand les entreprises se tournent vers un développement social et solidaire

Économie
03/04/2019
© E2S Pays de Vannes
Les organisations (associations, entreprises…) sont de plus en plus nombreuses à participer à l’économie sociale et solidaire (ESS). Grâce à un modèle de fonctionnement différent, les organisations intégrantes de l’ESS se multiplient et participent au développement économique du territoire.

On associe souvent l’économie sociale et solidaire (ESS) à l’associatif et au social. Pourtant, la loi du 31 juillet 2014 définit l’ESS comme « un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine », et surtout remplissant certaines conditions : une utilité au service d’un collectif, une gouvernance démocratique sur le modèle « une personne = une voix », des bénéfices destinés en priorité au développement de l’activité. « Un modèle que l’on trouve dans les associations, bien sûr, mais aussi dans certaines entreprises comme les SCOP (société coopérative et participative) ou les SCIC (société coopérative d’intérêt collectif), les mutuelles et même des structures classiques qui répondent à ces obligations… » explique Mélanie Cadio, directrice du pôle E2S du Pays de Vannes. Véritable pan économique du territoire, l’ESS est créatrice d’activités et génératrice d’emplois. Entre 2011 et 2016, l’emploi au sein de l’ESS a augmenté de près de 13 %, à l’échelle de l’agglomération. Aujourd’hui, cela représente 8 887 salariés (13,7 %) et 733 établissements (11 %).

UN DYNAMISME PORTEUR

Pour la création d’une activité, la transmission ou la reprise d’une entreprise, de plus en plus de projets relèvent de l’ESS : « Nous recevons toujours plus de demandes, nous avons même recruté pour y répondre », se réjouit Mélanie Cadio. Amélioration de la qualité de vie, diversité des activités et des animations, implication citoyenne, travail collectif : l’ESS présente des avantages concrets et séduisants. « L’ESS contribue à l’attractivité du territoire. » Elle permet même d’accompagner le retour à l’emploi avec l’initiative d’un labo coopératif : « Une coopérative éphémère de trois mois composée de 13 personnes qui proposent, ensemble, des prestations de service, selon les compétences de chacun. Les participants deviennent leur propre patron et révèlent leurs talents. »

L’AGGLOMÉRATION ET LE PÔLE E2S PARTENAIRES

L’agglomération et le pôle E2S du Pays de Vannes travaillent ensemble sur des projets novateurs en faveur de l’ESS, comme La PLACE, plateforme de coopération et d’échanges pour mutualiser les emplois et les compétences, mais aussi Le Tag 56, pour favoriser l’éclosion d’entreprises locales collectives et innovantes.