Logo site entreprendre
French English

Actualités

Nodus Factory : le noeud marin high tech

Ils font le territoire
03/04/2019
NODUS
Inventeur d’un accastillage textile ultrarésistant, Nodus Factory séduit le monde de la voile depuis son siège à Sarzeau. L’entreprise accompagne sa démarche d’une innovation sociétale responsable, comme l’explique Odile Laborie, directrice générale.

Quels sont les produits proposés par Nodus Factory ?

Yves Laurant, créateur de l’entreprise, a imaginé un accastillage en textile, plutôt qu’en métal. Associant des cordages travaillés en épissure et transfilage à des « connecteurs », nos produits sont très faciles à utiliser pour attacher, lier, hisser tout équipement de voiliers de plaisance ou de compétition. Les connecteurs ont été créés par notre bureau d’études et un brevet a même été déposé.

Quels sont les avantages de ces produits ?

Les noeuds marins font partie de la vie des navigateurs, mais ils sont souvent compliqués. Avec les produits Nodus Factory, plus besoin de faire de noeuds : ils peuvent remplacer les mousquetons, manilles, sangles, longes avec une utilisation plus simple, un poids plus léger et une résistance dix fois supérieure. Nos solutions de cordage permettent un gain de temps précieux, et moins de pénibilité pour ceux qui les utilisent au quotidien.

Justement, quels sont les métiers qui utilisent ou sont susceptibles d’utiliser vos solutions ?

Nous nous développons beaucoup sur le nautisme, c’est notre coeur de secteur par essence. Mais on veut aller plus loin : l’industrie, la logistique, le transport, l’événementiel. Partout où il y a des accroches. Par exemple, on développe en ce moment un mousqueton spécifique avec un ostréiculteur pour accrocher les poches d’huîtres en mer. On est aussi en contact avec un constructeur de voilier pour passer en première vente.

Vous avez aussi innové dans le fonctionnement de la production…

La centaine de produits de notre catalogue est fabriquée en collaboration avec la Saprena : une entreprise adaptée qui fait travailler des personnes en situation de handicap. Elle dépend de l’association Adapei des Pays de la Loire qui est l’un de nos partenaires. Même s’ils répondent à un cahier des charges industriel, nos produits sont fabriqués manuellement, car ils demandent une précision et une minutie rigoureuse. Une exigence qui correspond bien à ce public en situation de handicap, leur offrant réassurance et autonomie. C’était important pour nous.

Pourquoi avoir choisi de s’implanter sur le territoire ?

Yves Laurant, originaire de Sarzeau, a naturellement souhaité créer et développer son entreprise sur un territoire favorable à son secteur d’activité et à ses idées. Il a été accompagné par VIPE et les collectivités. Il y a aussi tout un écosystème du nautisme dans la zone d’activités de Kerollaire dans laquelle nous sommes installés et avec lequel on collabore. Et entre le Crouesty et Saint-Gildasde- Rhuys, nous sommes au coeur de notre activité.